Journée de la Romandie

Usinage des polymères biosourcés

Les bioplastiques issus des résidus agricoles offrent des avantages certains en matière de protection de l’environnement. Comme tous les produits dérivant d’éléments naturels, ils sont très variables. Dès lors, comment les usiner ? Découvrez avec nous quelques éléments de réponse.

   

La part des polymères biosourcés dans la production annuelle de plastique est d’environ 1%. Argument souvent avancé contre les bioplastiques : ils entreraient en concurrence avec la production alimentaire. Cela n’est pas le cas lors de l'utilisation de déchets ou de résidus agricoles.

En 2021, la production de bioplastiques se montait à 2,4 millions de tonnes. La surface agricole nécessaire à cette production était estimée à 0,013 % de la surface totale.

Les avantages des plastiques biosourcés sont :

  • l’absence de microparticules de plastique issues d'hydrocarbures fossiles
  • le compostage en absence d’additifs issus de substances pétrochimiques
  • la réduction des émissions de gaz à effet de serre (effet de proximité)

En principe, le traitement mécanique des plastiques biosourcés peut se faire avec les techniques utilisées pour les polymères issus du pétrole. L’une des difficultés principales de l’usinage provient de la grande variabilité du produit due à son origine naturelle. Dès lors, il devient primordial de disposer de machines dotées d’éléments à servocommande afin de régler rapidement et de manière précise les valeurs technologiques telles que la vitesse de découpe ou la fente de coupe.

Maîtriser l’usinage des polymères biosourcés signifie se positionner favorablement dans un marché en plein essor.

   

Hinweis: Dieser Vortrag wird auf Französisch gehalten.





Referent*innen (1)

Flavio Milanesi

Flavio Milanesi

Geschäftsführer